Mesdemoiselles séduisez nous

En séjour au Québec, je prends plaisir à noter les différences entre les comportements amoureux de nos deux cultures proches dans la langue mais bien différentes dans les attitudes. Et il y a un point qui me fait sourire, c’est la prise de décision des demoiselles québécoises. Non pas pour vous desservir mesdemoiselles françaises mais il faut avouer que vous prenez rarement les devants avec un homme et que vous appréciez vous laisser courtiser… (je vous vois déjà devant l’écran en train de dire non ce n’est pas vrai). Un comportement qui a le don parfois de vous laisser passer à côté de garçons qui n’auront pas su voir les signes secrets (mais vraiment très secrets) qui auraient pu lui laisser penser que peut-être il était possible qu’il y ait une éventualité que vous soyez intéressée. Un stratagème permettant surement de vous protéger et d’éviter de passer pour une fille trop facile …

Et bien j’ai pu voir au Québec que la donne était différente et que les filles qui veulent un gars lui font clairement comprendre en prenant les devants. Loin d’être aguicheuse, elles font juste comprendre avec charme et finesse l’intérêt qu’elles peuvent porter à l’élu de leur cœur. Une approche qui peut au premier abord être déconcertante, surtout quand vous êtes français et que vous avez l’habitude de devoir faire le premier pas ou d’utiliser l’un des 1 270 outils de la TDS (TDS : Trousse d’outil de séduction : Disponible chez tous les célibataires, plusieurs modèles disponibles selon la durée du célibat).

Vous vous dites que c’est une caméra cachée ou que – pire – cette fille est une serial Killeuse qui souhaite juste mettre une pilule dans votre verre pour vous tuer après (il faut que j’arrête de regarder NCIS et Dexter). Mais en fait la réponse est beaucoup plus simple, vous lui plaisez et elle vous le dit #pourquoifairecompliquéquandonpeutfairesimple

JE SAIS CE QUE JE VEUX, JE TE VEUX TOI

Les québécoises partent d’un postulat simple : si tu m’intéresses et que je te trouve à mon goût, pourquoi je devrais attendre que tu viennes à moi, autant te le dire directement car tu me plais… that’s it that’s all #expressionquebecoise #j’essaiedem’integrer

Une manière de faire qui m’a plu… non pas juste pour mon égo de mâle tout fou d’être un objet de désir international #autokiff #okjesors mais plutôt parce qu’il est intéressant de voir une fille faire le premier pas et de voir son approche pour vous séduire. Et que l’on soit une fille ou un garçon, lorsqu’il faut séduire quelqu’un qui nous plaît, on est tous logé à la même enseigne… pas facile de trouver les mots, de trouver l’accroche, les premières discussions, d’être naturel sans trop l’être, d’essayer de chercher les signes chez l’autre qui nous permettent de savoir s’il y a ce petit feeling qui va nous permettre d’aller un peu plus loin.

Mais je dois avouer que le fait de se faire courtiser par une demoiselle donne un charme nouveau à la séduction,et nous met dans une situation complètement différente (celle où on reçoit l’attention) nous sommes dans le jeu de la séduction mais nous ne l’avons pas lancé…

EN SÉDUCTION, UNE FILLE A QUELQUE CHOSE EN PLUS QU’UN GARS : LA CLASSE

Et je dois l’avouer, au grand dam de la gent masculine, une demoiselle qui séduit ça envoie du rêve… même si elle nous désire et qu’elle souhaite nous conquérir, elle va venir nous chercher avec charme et finesse, réussissant même à inverser la tendance en nous faisant tomber sous le charme et nous donnant envie d’en savoir plus. Leurs craintes et leur manque de confiance en elles en séduction, contrairement aux hommes, se voient très peu, on peut même avoir l’impression qu’elles sont plus confiantes que vous même vous l’êtes en vous. (oui ma phrase est étrange mais si vous la lisez 5 ou 6 fois vous la comprendrez #oupas)

BREF

Tout ça pour dire qu’une demoiselle qui séduit n’est pas obligatoirement une fille facile sur laquelle on aura des aprioris. Une demoiselle qui séduit est tout simplement une personne qui sait ce qu’elle veut et qui ne veut pas passer à côté de celui qui fait battre son cœur. Alors je tire mon chapeau à ses demoiselles au Québec ou ailleurs qui osent, qui tentent au risque d’échouer, qui prennent leur destin amoureux en mains plutôt que d’attendre que des mains se posent sur leur cœur.



Osez, l’amour est un risque qui a grand cœur.

Source de l’image : pinterest.com

The following two tabs change content below.

Chronique

Ex jeune célibataire... oh grand plaisir de ma mère L'amour n'en reste pas moins mon sujet de prédilection... Un sujet drôle, intense et complexe souvent teinté de passion Offrant des fous rires , occupant souvent nos pensées et laissant place à de nombreuses réflexions.