Le gars musclé au ciné

Cette semaine je suis parti au ciné avec une amie de longue date, entre potins et popcorn, nous nous préparions à regarder un film en mode O.T.C (O.T.C : Oublie Ton Cerveau, méthode d’auto relaxation gratuite après une grosse journée, amenant à une absence de réflexion dans le cadre d’une décompression totale).

S’affalant dans les sièges, nous nous étions en train de nous préparer à avoir une grande discussion philosophique sur la fin des pandas dans le monde et tous les potins de Dunkerque (oui car sachez mesdames que les gars adorent les potins encore plus que les filles). Alors que je tentais de me nourrir de manière équilibrée #popcorn, un évènement extérieur attira notre attention…

Un gars monta les marches, le genre d’homme sûr de lui, accompagné de 2 demoiselles (ou bimbo ça dépend). Confiant de son potentiel, regard conquérant (ou ridicule ça dépend). Physiquement, coupe à la Matt Pokora sans pokora, 1m70 de long, 1m40 de large, super stylé #selonlui, un Shemor Maare ou pour parler aux gens de Dunkerque « un Ryan Gosling de Saint Pol ». Pour essayer de vous donner un état des lieux du style, Vans, pantalon rouge skinny, maillot twelve paris (non pas eleven j’ai dit twelve #contrefaçon) veste de costume et…. c’est tout.

Notification importante : je vous rappelle que mon histoire se déroule à Dunkerque, et que nous sommes en hiver, et que mon histoire se déroule à Dunkerque, et qu’on est en hiver, que mon histoire se déroule à Dunkerque… et qu’à Dunkerque en hiver il fait froid et qu’en général on met UN MANTEAU. Bryan (Il avait un tête à s’appeler Bryan) chercha pendant cinq minutes le rang puis la place où il allait s’asseoir, mettant en avant à chaque pas sa plastique de rêve (j’avais l’impression de voir un bodybuilder en pleine compétition).

Quand il trouva sa place (en plein centre du cinéma), il ôta sa veste et là ce fut le drame… On s’entend que l’on souhaite mettre en avant sa musculature est un fait, je peux imaginer qu’il vient des pays nordiques et que notre hiver correspond à son été, je peux même comprendre que dû à la chaleur excessive des salles de cinéma et l’effort physique engendré par les mouvements répétitifs pour attraper les pop-corn et les manger, il puisse avoir chaud mais là c’était trop pour moi…

CAR METTRE UN DÉBARDEUR EN PLEIN MOIS DE FÉVRIER À DUNKERQUE ÇA N’A AUCUN SENS …

Et c’est pourtant ce que Bryan avait fait, il mit 5 minutes à s’asseoir, le temps que l’on ait le temps d’admirer la musculature de son dos et il se releva deux minutes après pendant encore cinq minutes faisant mine de bien ranger sa veste… Je peux comprendre que l’on s’aime mais là c’était un peu trop too much pour moi et pour mon amie qui était en train de s’étouffer de rire avec ses pop-corn…

 Je ne suis pas contre les gens qui cultivent leurs muscles mais évitez d’en faire trop. N’oubliez jamais qu’au-delà du corps il y a une chose importante qui peut vous sauver la vie et que l’on appelle un cerveau …

 

Source de l’image : musclefitness

The following two tabs change content below.

Chronique

Ex jeune célibataire... oh grand plaisir de ma mère L'amour n'en reste pas moins mon sujet de prédilection... Un sujet drôle, intense et complexe souvent teinté de passion Offrant des fous rires , occupant souvent nos pensées et laissant place à de nombreuses réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.