Le chantage affectif une stratégie malsaine en amour

Bon, au moment où je vous écris, mon esprit est encore au Brésil et mes pieds dansent la samba… une semaine pendant laquelle il m’est arrivé de nombreuses aventures que je me ferai un plaisir de vous expliquer la semaine prochaine … 
Mais hier une situation a eu le mérite de me faire redescendre de mon nuage de bonheur …

Je n’aime pas me mêler des histoires de couple de mes amis car en général en voulant faire bien on fait mal mais hier c’était autre chose … 

Autre chose car j’ai pu assister à l’utilisation d’une technique «retourne cerveau». Le terme est un peu barbare est pourtant il n’est rien face à l’impact de ce stratagème… certains l’appellent dispute, d’autres scènes de ménage ou crise de couple, moi je lui donne le nom simple mais au combien véritable de chantage affectif …

Réussir à faire culpabiliser quelqu’un qui n’a rien fait de mal en réussissant à rejeter une situation ou une faute sur lui en allant chercher ses points sensibles …

welcome to the chantage affectif…

Le pire c’est que personne n’est protégé face à ça et que vous soyez timide ou que vous ayez du caractère, les personnes qui usent de cette technique sont capables de faire craquer n’importe qui (et je n’abuse pas).

Chaque personne a dans sa vie des PIE (Points d’Impacts Émotionnels) qui se veulent des cordes sensibles qui touchent tellement la personne qu’elles peuvent modifier sa manière de penser. Une sorte de manipulation qui demande attention, réflexion, et une sacré dose d’émotions …

Impossible et ridicule me direz-vous, car on ne peut réussir à faire accepter une idée à une personne juste en troublant ses émotions et pourtant…



Il était 19h00, je m’apprêtai à rejoindre un ami de longue date à qui j’avais promis de faire un état de mes aventures brésiliennes (on parle bien sûr dans ce cas de la culture locale, de l’architecture, la ville et de la géographie du pays #jemens).

Un moment prévu avant mon départ, qui n’était en rien une sortie en boîte ou une beuverie entre amis … juste un moment pour parler autour d’un verre …

J’arrivai chez Matthias, sa copine Rebecca était là. Alors qu’il s’apprêtait à prendre sa veste pour partir avec moi, celle-ci l’interpella et lui demanda de venir la voir dans la chambre. 
Je ne sais pas ce qu’elle lui dit mais 10 secondes avec elle firent passer un visage plein de joie à un visage anxieux et le bonsoir que Rebecca envoya combiné à son regard plein d’exaspération venait surement appuyer le message passé.
Dix minutes après un monologue de ma part (non pas que j’aime parler mais surtout dû au fait que l’esprit de mon ami était loin très très loin), mon ami retrouva ses esprits et m’expliqua tout timidement qu‘il ne resterait pas longtemps car il avait des dossiers qu’il n’avait pas fini… #çasentlemensonge.

En tant qu’ami compréhensif, je lui indiquai que ce n’était même pas concevable car j’avais bloqué dans mon agenda de ministre (je ne sais toujours pas de quel ministère…) une plage horaire juste pour lui et que je suis surbooké pour les années qui arrivent #autodérisionquandtunoustiens.



Un sourire s’esquissa de son visage, ça me rassura mais pour une courte durée, le temps que son téléphone sonne et que je vis apparaître le nom de Rebecca… une minute d’appel et encore une fois, métamorphose du visage passant d’un visage plein de vie au visage d’un enfant ayant fait une bêtise.
Il raccrocha, but son verre cul-sec et souffla un grand coup … je me dis qu’il allait me faire son coming out …non, pire que ça ; il m’expliqua qu’il devait être rentré dans 15 min car il avait vraiment beaucoup de travail #plusc’estgrosplusçapasse.

En tant qu’ami sincère, j’acquiesçais et lui demandais par la même occasion d’éviter de me prendre pour un imbécile la prochaine fois qu’il souhaite écourter un rdv entre nous.

Il sourit et m’expliqua qu’il ne passait pas assez de temps avec Rebecca et qu’il sentait qu’elle lui en voulait pour ça ; il m’expliqua qu’elle était toujours là pour lui mais que lui ne lui accordait pas assez de temps… Qu’il la négligeait…



Et bim, chantage affectif dans toute sa splendeur … Rebecca vit avec Matthias depuis un an il se voit tous les jours, passent tout leurs temps ensemble (le matin, le midi, un bout de l’après-midi, la soirée, le soir et la nuit … enfin vous m’avez compris). Matthias dédie la plupart de ces week-ends et de ses vacances, de ses rtt à Rebecca.
 Mais pourtant à ses yeux Matthias la néglige… logique non ? #évidence

Être capable de faire croire à quelqu’un qu’il ne fait rien alors qu’il fait tout,  faire culpabiliser quelqu’un qui a juste comme défaut de vous aimer …je ne trouve pas ça cool et pourtant c’est ce qui arrivait à Matthias …

Un mec amoureux et attentif, peut-être trop … j’essayai de lui démontrer par a+b qu’il donnait le meilleur de lui à Rebecca et que c’est elle qui faisait des caprices, mais rien n’y faisait …

Mes paroles le touchaient mais son cœur les effaçait directement, les paroles de Rebecca avaient bloqué sa faculté de penser et son cœur assumait la douleur qu’il faisait vivre à Rebecca.

Malgré toutes mes tentatives, il partit au bout de dix min et du 20ème message reçu (je vous laisse deviner de qui) ….

Stressé et inquiet, il me fit un signe rapide, me regarda dans les yeux et s’excusa d’interrompre notre rendez-vous.

Rebecca n’avait rien prévu ce soir-là, elle était chez elle mais elle ne voulait pas rester seule alors elle voulait que Matthias soit là pour elle …#ilyaquemoiquicompte.


Elle réussit à détruire un moment entre amis qu’on se faisait un plaisir de partager par pur égoïsme quitte à faire culpabiliser Matthias sur des points qui n’existent pas…

Et bien sûr, comme il l’aime et qu’il tient à elle, il l’écoute avec attention et tente de faire tout pour être mieux que mieux … ce qui malheureusement un jour ne suffira plus…

Jouer un chantage affectif et profiter des faiblesses de quelqu’un pour obtenir ce que l’on souhaite est vraiment mesquin et si l’on aime, on évite d’utiliser ce procédé qui se veut malsain…

Je n’en veux pas à mon ami d’être rentré la rejoindre, je lui en veux de ne pas voir que cette fille le mène en bateau et qu’elle joue avec son amour comme un jouet sans prendre réellement prendre en compte si lui est heureux …

L’amour est aveugle… je dirais même qu’il est sourd car même si je parle ou j’écris, 
Mathias m’écoute mais ne m’entend pas car Rebecca a réduit l’amour à un jeu psychologique qui laisse peu de chance à mon ami...#pounchline

The following two tabs change content below.

Chronique

Ex jeune célibataire... oh grand plaisir de ma mère L'amour n'en reste pas moins mon sujet de prédilection... Un sujet drôle, intense et complexe souvent teinté de passion Offrant des fous rires , occupant souvent nos pensées et laissant place à de nombreuses réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.