KEEP CALM AND BE YOURSELF

beyourself

Ambiance musicale du billet : Bryson Tiller 

Une longue partie de ma vie j’ai cru que plaire aux gens était une manière d’être plus apprécié

Persuadé que lorsque l’on donne l’image que les autres attendent, on ne pouvait faire que s’améliorer.

J’ai souvent pensé que l’image que je projetais était celle que je voulais, celle qui me correspondait,

J’étais ce que je montrais, je montrais ce que j’étais selon moi et surtout selon ce que je pensais bon que les autres pensent de moi, un process gagnant-gagnant, source de bonheur et de crédibilité, mon image personnelle communautairement modifiée

Répondant à tous les critères que veut la société,

Du sérieux et de la rigueur avec une pointe d’excentricité

Du caractère sans trop en demander

Être contestataire en silence en veillant à respecter la tranquillité (de tous)

De l’optimisme à outrance car le malheur ne fait pas rêver

De la sympathie pour tous même si notre esprit accepte à contrecœur cette idée

S’adapter pour évoluer ou pour mieux être accepté

Penser au bien-être des autres avant le sien qu’importe notre état, nos envies et notre volonté

Accepter des choses qui ne nous conviennent pas parce que c’est comme ça et qu’on ne peut pas le changer

Accepter car accepter n’est pas se résigner juste accepter que l’on ne peut pas faire ce qui nous paraît juste, ce que l’on quoi en croit, ce qui nous fait vibrer

Ne pas sortir du cadre … et contenir son originalité, après tout si on y réfléchit on peut être rond dans un carré, le tout est de ne pas en sortir et de s’y conformer, si les règles et le cadre ont été inventés c’est bien pour les respecter …

Le conflit n’existe pas il s’appelle concession, car avoir un avis ou une vision différente des autres retarde le groupe et ne vous fait pas avancer.

Pire vous pourriez échouer, et l’échec est tout sauf une réussite, certains vous diront que l’on apprend mais dans l’optique de la société, un échec est juste un échec donc quelqu’un qui n’a pas su réussir ce qui lui avait été confié.

Il n’y a pas de problème juste des solutions, il n’y a pas de moments difficiles, juste de l’omission, pas de détresse juste de la frustration… pas de mauvais car dans la vie il n’y a que du bon.

Évitez les remises en question, à part quand elles viennent des autres car tout le monde sait que c’est les gens qui sont autour de vous qui vous connaissent le mieux et qui sauront ce qui est bon pour vous … ce que vous pensez c’est important, c’est essentiel mais on s’en fout !

J’ai mis longtemps à comprendre que l’image que j’ai construite n’est en aucun cas celle qui me correspond, et avec laquelle je suis en accord … Cela ne veut pas dire que je deviendrai égoïste, con et sans cœur, je pense juste que l’on peut être bon sans être un sauveur. J’ai construit une image pour les autres, bien loin de ce que je suis et de ce à quoi j’aspire.

Je fais la gueule parfois, je ne suis pas bien par moment, j’ai des doutes, je suis plein de contradictions, je ne suis pas heureux tout le temps mais je l’accepte car c’est ce que je suis … J’aime donner et je n’attends pas de recevoir mais je ne souhaite pas donner à ceux qui ne savent que recevoir. Je dis oui quand j’en ai envie et non quand je le souhaite … je ne cherche pas à faire bien juste à être honnête.

Un mélange de bon et moins bon, de qualités et de faiblesses, de forces et de défauts … et c’est ce qui fait ce que je suis … ce qui me permet de donner le meilleur de moi-même.

Je n’ai pas à « être » pour « faire bien » ou rentrer dans le moule, car c’est dans la singularité de chacun que naît l’exceptionnel, si mon chemin est à l’inverse de tous, c’est qu’à mes yeux votre direction n’est pas la mienne…

Le bonheur vient souvent du fait d’assumer qui l’on est, ne pas chercher à être mais à juste accepter sa personne et s’affirmer …

Affirmer ce que l’on est, ce que l‘on souhaite, ce que l’on aime, ce que l’on n’aime pas, ce qui nous touche, ce qui nous fait peur, ce qui nous inspire et ce qui nous fait avancer …

La vie est trop courte pour vivre dans le regard des autres et être ce qu’ils souhaitent ou ce qu’il serait bien que vous soyez …

Votre bien-être provient de vous et non des autres, on peut chercher à plaire mais cela ne vous donnera qu’un plaisir éphémère qui vous permettra d’exister de manière superficielle mais en aucun cas d’être en paix.

Moi je suis moi, que cela vous plaise ou vous importune, je n’en ai que faire … car je ne veux pas plaire, je veux être, être moi, je veux vibrer, être libre de mes choix, être en adéquation avec mon cœur et mon esprit pour donner le meilleur de moi car si il y a bien une chose sur laquelle je ne reviendrai jamais c’est le fait d’être en accord avec moi même et d’être ce que je suis.

Un mec comme les autres, qui a juste décidé de vivre sa vie selon lui sans attendre ce que les autres pouvaient en penser … je crois juste qu’être en paix avec soi-même à plus de valeur que d’être par le paraître ou le plaisir d’être ce que les autres voudraient.

Ne pas vouloir être ce que l’on est revient à jouer un rôle dans une pièce où le clap de fin n’arrivera jamais … Les gens vous applaudissent et vous aiment, mais ce qu’ils aiment c’est le personnage et non la personne et c’est bien là tout le problème…

source de l’image : wantcy.com

The following two tabs change content below.

Chronique

Ex jeune célibataire... oh grand plaisir de ma mère L'amour n'en reste pas moins mon sujet de prédilection... Un sujet drôle, intense et complexe souvent teinté de passion Offrant des fous rires , occupant souvent nos pensées et laissant place à de nombreuses réflexions.

Derniers articles parChronique (voir tous)