J’ai la preuve que l’amour avec un grand A existe

Cette nuit j’ai eu la preuve que l’amour, le vrai existe encore. Je n’ai pas regardé de films et je n’étais pas non plus en train de rêver. J’ai juste rencontré au détour d’un bla-bla-car une demoiselle qui m’a fait rêver tout en m’amenant à l’aéroport Charles de Gaulle. Pas de belles paroles, pas de discours déjà tout fait, juste un cœur qui parle sans filtre, avec émotion mais surtout avec sincérité.

Elle n’a rien à gagner ; elle ne me connaît pas, je ne la connais pas mais nous allons juste tous les deux passer plus de deux heures et demie ensemble dans une voiture alors autant discuter.

Il est 2H30 du matin, je suis devant la gare, avec 3 valises bien remplies, le calme plat autour de moi (en même temps nous sommes à Dunkerque).
Une dame s’arrête, me demande si c’est bien moi Chronique (je ne vais pas vous donner mon identité quand même…) Elle sort de sa voiture, sourire rayonnant, voix pleine d’énergie respirant la bonne humeur, elle m’invite à prendre place devant.

La discussion s’installe au fil des kilomètres, les questions basiques permettent de briser la glace (nom, prénom, plutôt confiture ou nutella, chien, chats, hobbies, dunkerque pourquoi ? Est un choix ? Une punition?) Bref, autant de sujets qui permettent d’avoir une idée assez superficielle de la personne avec qui vous êtes mais qui suffisent souvent à 3h du matin…

Malheureusement, mon esprit de Chronique ne peut s’empêcher, il faut que je sache… Pourquoi une dame peut être aussi heureuse d’aller à l’aéroport en pleine semaine, un jeudi en pleine nuit, j’imagine plusieurs options :
– Elle lit Chronique d’un ex jeune célibataire, elle adore ce que je fais et elle est heureuse de passer un moment avec moi #joublietoutdesuite
– Elle part chercher son fils ou sa fille à l’aéroport qu’elle n’a pas vu depuis longtemps
– Elle prend des substances illicites, qui la font sourire à outrance et la rende heureuse dans toutes les situations
– Elle a une grosse capacité d’empathie et elle est heureuse pour moi que je parte à Montréal #joublieaussitoutdesuite

Au vu de mes analyses et de mon esprit digne des experts, j’opte pour une solution plus simple et beaucoup plus productive : lui demander la raison de son voyage.

Elle me répond de manière toute douce qu’elle est partie chercher la deuxième partie de son cœur …son mari. L’émotion est palpable dans sa voix et l’on ressent sur chaque mot le bonheur qu’elle ressent à parler de lui.
Elle m’explique que celui-ci, à cause de son travail, doit partir des mois complets sur des plates-formes en Afrique et où les contacts avec lui sont peu nombreux… Alors elle a décidé de lui faire la surprise d’aller le chercher, alors qu’il pensait rentrer en train à la maison et retrouver le soir sa dulcinée, sans savoir qu’elle a pris les devants et a décidé de surprendre celui qui a surpris son cœur et l’a fait vaciller.


Le geste est simple mais tellement beau, mais la petite touche que cette dame a ajouté pour son rendez-vous vaut son pesant d’amour et donne à cette histoire toute sa beauté…


Sans que je ne lui demande, elle me fait part des nombreuses qualités de son mari, un être doux, drôle, attentionné, un homme que beaucoup de femmes rêveraient d’avoir et dont chaque jour elle remercie le ciel de l’avoir mis sur son chemin pour vivre un rêve éveillé… je ne peux m’empêcher d’être absorbé par ses propos, je sais jouer avec les mots pour parler d’amour mais là je reste admiratif car je comprends par ses paroles le mot aimer…

Je ne connais pas son mari, et je ne le verrai sûrement jamais mais je suis jaloux enfin presque jaloux mais surtout touché quand celle-ci m’explique qu’elle a préparé tout un petit déjeuner pour son mari et qu’elle l’a préparé sur un plateau dans la voiture pour que celui ci puisse profiter de ce festin comme s’il prenait un petit déjeuner au lit pendant qu’elle le ramènerait à la maison.


Pas de paillettes ni de belles paroles, juste des attentions pour rendre heureux l’élu de son cœur. Pas de je t’aime, ou faut il peut-être le lire entre la baguette, la confiture et le beurre…


Nous arrivons à l’aéroport Charles de Gaulle et je vois son visage s’illuminer,
La femme mûre et distinguée de 50 ans laisse place à une enfant devant la joie d’un cadeau dont elle n’a pas idée.

Elle me dépose, me remercie pour notre discussion, me souhaite bon voyage, je la remercie et lui souhaite une belle journée et elle me dit : 

« Aujourd’hui va être une belle journée car même si le temps est gris mon cœur ne peut être plus ensoleillé, je retrouve mon cœur, et je compte bien en profiter. »


Merci à vous belle dame, que cette journée soit celle que vous désirez, car de par la sincérité et la beauté de votre amour envers votre cher et tendre, vous le méritez…

Source de l’image : Pinterest.com

The following two tabs change content below.

Chronique

Ex jeune célibataire... oh grand plaisir de ma mère L'amour n'en reste pas moins mon sujet de prédilection... Un sujet drôle, intense et complexe souvent teinté de passion Offrant des fous rires , occupant souvent nos pensées et laissant place à de nombreuses réflexions.