Cloak : une application pour fuir les boulets

Chaque semaine, Gilles notre super héros national 2.0 qui défend la veuve et le célibataire, vous fait découvrir une application qui peut vous sauver votre vie amoureuse ou votre vie tout court … aujourd’hui place à l’appli qui va changer votre façon de draguer : CLOACK

Il vous saoule, il vous énerve quand il parle, impossible de l’arrêter, quand il ouvre sa bouche. Vous regrettez presque de l’avoir rencontré sur  Tinder, ou tout simplement il ou elle ne veut plus vous lâcher. Une solution : télécharger CLOACK , l’application antisociale qui permet d’éviter de croiser dans la rue des personnes indésirables.

CLOACK l’appli des gens qui n’aiment pas les gens

19.03-930x620-Cloak-Application-iPhone_scalewidth_630En effet Cloak surfe sur la tendance antisociale des réseaux tels que Snapchat et Whisper reprenant les mêmes principes que l’application Hell is Other People (« L’Enfer, c’est les Autres »), un site Web mis en ligne en juin 2013 qui permettait également de ne pas croiser les gens qui nous agacent. Un des points communs de Cloak avec cette application est qu’elle utilise la géolocalisation. Ainsi, cloak se sert des données fournies par l’application Foursquare (qui vous permet d’indiquer dans quels endroits vous êtes) mais en plus elle utilise les informations fournies par Instagram, ce qui permet de suivre discrètement les déplacements d’une personne.

cloak1Alors si votre « boulet » publie fréquemment via ses 2 applications,alors apparaîtra une cartographie qui va résumer les derniers check-ins de l’individu vous montrant ainsi où il se trouve à l’instant T  Ensuite vous n’aurez qu’à paramétrer un rayon « de protection ». Si l’un de vos amis entre dans cette zone, vous serez alerté de sa présence par un signal sonore .

Le but de Cloak est de « faire en sorte que les gens retrouvent « un tant soit peu d’intimité ».

Selon les propos de Chris Baker, ancien directeur artistique du site internet d’informations Buzzfeed et co-concepteur de l’application. « Personnellement, je crois que l’ère des réseaux sociaux est en train de passer. Des outils comme Twitter et Facebook sont comme de vieux ascenseurs dans lesquels les gens s’entassent. Les outils anti-sociaux se démocratisent. Prenez Snapchat et Whisper par exemple. Vous verrez de plus en plus d’outils semblables dans les mois à venir », assure-t-il au Washington Post.

Qu’est ce que j’en pense ? 

Cette fois-ci je ne l’ai pas testé ,tout simplement parce que j’aime la vie, j’aime les gens, j’aime la France et je ne crains personne moi (#jemenflammeunpeu). Plus sérieusement Cloak est plutôt sympa comme application surtout si on a des dettes envers son voisin. Je peux parier aussi que certains mesquins se diront:

«Avec Cloak je suis tranquille je pourrais tromper mon partenaire au calme et virer mon amant dès que mon partenaire rentre à la maison »

cloak2En somme, je pense qu’on ait réellement besoin de Cloak pour fuir les gens et se dire « anti-social »,des heures sur nos smartphones,Facebook,Twitter et les autres suffisent largement. Je pense surtout que Cloak risque de vite passer aux oubliettes d’autant plus que les gens se rendent compte de leur asociabilité grandissante et préférant faire des rencontres. Néanmoins c’est sympa pour éviter sa belle-mère ou son ex.

The following two tabs change content below.

Gilles B

Derniers articles parGilles B (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.