C’est pas moi c’est toi …

Ambiance musicale du billet cliquez ici

La situation est difficile et compliquée,

La situation est un problème que tu aurais crée

Tu m’aimes mais selon toi je ne te comprend pas

Tu me le dis mais selon toi je ne t’entends pas

Car comme je te l’ai déjà dit le problème vient de toi

Tu n’es jamais contente, je t’aime mais ça ne te suffit pas

Au diable la tendresse et les attentions,

Le fait d’être ensemble devrait suffire à prouver son affection

Peu de moments communs et de véritables échanges

On a toute la vie pour se parler, hier je n’avais pas le temps, aujourd’hui je suis occupé, demain promis on essaiera si rien dans la discussion ne me dérange…

Mais toi tu ne vois que ce qui ne va pas,

Des remarques désobligeantes, des reproches comme si notre amour était toujours dans un critique état

Tu sens que quelque chose ne va pas… mais tu te fais des idées

Vivre ensemble, partager notre quotidien et avoir des enfants n’est-ce pas les plus belles preuves du mot aimer ?

Tu pleures mais je croyais que tu voulais parler,

Je te fais mal alors que je ne t’ai même pas touché …

Les yeux baissés, tu regrettes nos moments passés,

Celui où dans mes yeux selon toi le désir était présent et où ta présence les faisait briller

C’est une impression que tu te fais …

Je prends mal tes remarques alors que pour un câlin je dois te supplier

Tu cherches les problèmes, on ne se parle pas moins, on est juste un peu plus occupé,

Et ton exigence accrue avec le temps me fatigue plus qu’elle ne pourrait nous rapprocher

Je ne dis pas que c’est toi le problème,

Je dis juste que je t’aime et que ton attitude me fait de la peine

Au lieu de profiter de notre relation,

Tu cherches le mal partout et transforme l’amour en frustration

Et si tu continues dans cette optique, un jour tu vas me mettre à bout,

Je t’aime, j’ai tout fait pour toi et j’essaye de comprendre mais là tu vas me rendre fou

Réfléchis un peu au lieu de te plaindre,

Si c’est ta manière de faire gravir notre amour, tu es bien loin de l’atteindre …

C’est bon, on arrête,

Tes conversations me font tourner ou plutôt me prenne la tête

Et arrête d’essayer de te faire passer pour la victime,

Tu es le bourreau de notre amour et coupable de son crime

Des arguments que vous avez déjà entendus,

Des paroles qui vous ont peut-être fait réfléchir, touchées, blessées et qui ont sûrement laissé votre cœur à la rue,

Des mots surtout que vous avez crus…

Créant une introspection forcée où l’illusion a donné naissance à un sentiment qui n’existait pas, la culpabilité,

Un sentiment aux antipodes de l’amour … car lorsqu’on aime on essaye de comprendre et on ne cherche pas à blesser

Comprenez bien que si vous ne vous sentez pas bien dans une relation,

Et que l’autre rejette constamment la faute sur votre personne il faut faire attention

Attention à ne pas croire que c’est de votre faute,

L’amour le vrai existe mais on le reconnaît car il ne peut vivre seul, il a besoin de l’autre

Alors évitez de culpabiliser si l’autre vous accuse sans vouloir s’impliquer Il est temps pour vous de partir car l’amour dans ce cas n’a jamais existé …

Source de l’image : pinterest.com

The following two tabs change content below.

Chronique

Ex jeune célibataire... oh grand plaisir de ma mère L'amour n'en reste pas moins mon sujet de prédilection... Un sujet drôle, intense et complexe souvent teinté de passion Offrant des fous rires , occupant souvent nos pensées et laissant place à de nombreuses réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.